PENSER SUR LA SPIRITUALITE


28 Aug

On parle de la spiritualité aujourd’hui, c’est quoi ? 

Tu as sans doute entendu quelqu’un (e) parler de la spiritualité. Et tu t’es pose la question de savoir ce que ce mot veut dire. Ne te fais pas de soucis, ISARO…vas essayer de te répondre. Si jamais tu restes insatisfait (e), n’hésite pas de poser une question.

Etonnamment, il y a plus de spiritualité qu’on le pense, dans notre pays et partout dans ce monde des religions ! Il faut dire que le mot spiritualité est charge de plusieurs sens. Il est même difficile d’en trouver une définition précise. Certes, quand on parle de la spiritualité, on sous-entend la prière, la piète, une vie spirituelle, intérieure, une manière de vivre, de procéder, d’agir. Pour les chrétiens, la spiritualité peut se comprendre comme une façon de vivre sous le regard de Dieu, mener une vie comme fils et filles de Dieu. (Rom 8, 9-14).

Cela dit, il y a en même temps plusieurs spiritualités et une seule spiritualité. Car la source de ces spiritualités : c’est l’Esprit de Dieu, c’est Jésus Christ lui-même. Étonnamment, on se rend compte qu’a l’intérieure de la religion chrétienne, il y a plusieurs spiritualités. Nous aurons plusieurs exemples. Au fur de l’histoire chrétienne, il y a plusieurs spiritualités qui se sont développées, mais chaque spiritualité est enracinée dans une histoire particulière, dans une culture quelconque avec ses aspirations et ses idéaux. Chaque spiritualité est établie dans une compréhension particulière de Dieu, dans une relation avec Dieu, avec le monde, avec les hommes et les femmes de son temps.

C’est dans cette optique que l’on peut comprendre la spiritualité comme : Une manière de vivre d’agir, s’est développé. Bref, la spiritualité est enracinée dans une compréhension spécifique à propos de Dieu, à propos d’une relation de Dieu avec le monde et avec la création humaine qui habite le monde.

Toutefois, la spiritualité ne se réduit pas une agrégation d’idées et des pratiques, parmi les quelles l’on choisirait une ou une autre prière ou pratique. La spiritualité doit faire preuve d’une cohérence. Elle doit être établie dans une relation d’où découle une vision nouvelle du monde.

Chaque spiritualité est identifiée par une histoire spécifique, par une culture singulière, une tradition ou religion d’où elle émane. Par exemple, une spiritualité Paulinienne, Carmélitaine, méthodiste, du renouveau charismatique, etc. Dans les jours à venir, nous allons nous intéresser sur la spiritualité Ignacienne, une spiritualité qui date du 16 siècle, qui vient de Saint Ignace de Loyola. Nous parlerons brièvement de sa vie et surtout de son école de prière. On a toujours besoin d’apprendre à prier, surtout au sein du monde qui en même temps a soif de Dieu et doute de sa présence. Le danger est partout. On ne doutera pas d’une guérison intérieure qu’une prière calme et personnelle nous apporte. La spiritualité Ignacienne est une spiritualité ouverte à tout le monde, laïque ou religieux, homme ou femme, enfant ou adulte. C’est une spiritualité qui a traversée plusieurs pays, elle connait plusieurs siècles. Elle est répandue dans tous les continents. C’est une spiritualité accessible à tout le monde quel que soit nos occupations. Ce fameux soldat espagnol qui s’est laisse saisir par la grâce de Dieu, a un secret à nous révéler, pour suivre le Christ de près, pour nous exercer et persévérer dans notre prière chrétienne.